François Baroin : “On ne touchera pas aux dons pour réduire le déficit”

« Ah, cette solution avait été envisagée avant l’été. Elle ne l’est pas ; et les dons resteront dans un niveau d’exonération fiscale tel que c’était prévu et tel que c’est le cas à l’heure actuelle. Parce que le don ce n’est pas tout à fait un élément d’une niche fiscale. Lorsque l’on fait un don, c’est un acte fort. On peut le faire par un intérêt un peu cynique de bénéfice d’exonérations fiscales mais la plupart des gens qui nous écoutent et qui pratiquent le don, le font de manière sociale. Ça peut être les Restos du Cœur ; ça peut être d’autres types d’associations et le Président de la République a rendu son arbitrage. Nous ne toucherons pas aux dons, parce que c’est un lien de la politique sociale ; et puis, il n’y a pas de retour sur l’investissement, contrairement à d’autres investissements qui peuvent être produits à travers ces réductions de crédit d’impôt. »

Print Friendly, PDF & Email





Notes:

NULL
0 Commentaires

Laisser une réponse

© 2020 Institut ISBL |  Tous droits réservés   |   Mentions légales   |   Politique de confidentialité

Contactez-nous

Envoyez-nous votre message, nous vous recontacterons dans les meilleurs délais.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?